responsable


responsable

responsable [ rɛspɔ̃sabl ] adj. et n.
• 1304; n. m. responsaule 1284; du lat. responsus, p. p. de respondere
Qui doit accepter et subir les conséquences de ses actes, en répondre.
1Qui doit (de par la loi) réparer les dommages qu'il a causés par sa faute. Être civilement, pénalement responsable. Qui doit subir le châtiment prévu par la loi. Les experts pensent que l'accusé n'est pas responsable de ses actes, n'est pas sain d'esprit, est irresponsable.
Spécialt (XVIIIe) Qui doit rendre compte de sa politique ( responsabilité, 1o ).
2Qui doit, en vertu de la morale admise, rendre compte de ses actes ou de ceux d'autrui. comptable, garant. Être responsable de sa conduite devant qqn. Être responsable de qqn, de sa vie. Criminels de guerre qui disent ne pas être responsables. Dans ce groupe, chacun est responsable des actes de tous ( solidaire) . Parents responsables des actes commis par leurs enfants. Rendre une minorité responsable des difficultés sociales (cf. Bouc émissaire).
3Qui est l'auteur, la cause volontaire et consciente (de qqch.), en porte la responsabilité morale. « L'homme est responsable de ce qu'il est » (Sartre). « Chacun est responsable de tous » (Saint-Exupéry). N. auteur, coupable. Qui est le responsable de cette plaisanterie ?
4Chargé de, en tant que chef qui prend les décisions. Le Premier ministre est responsable de la défense nationale. N. Personne qui prend les décisions, dans une organisation. Le responsable des approvisionnements. La responsable du département. Adressez-vous au responsable. « Il est un chef, c'est-à-dire un responsable » (Maurois). dirigeant. Les responsables d'un parti; les responsables syndicaux.
5Qui est la cause, la raison suffisante de. « Qui dira de combien d'arrêts, de réticences et de détours est responsable la sympathie ? » (A. Gide). Le tabac est responsable de nombreux cancers du poumon.
6(apr. 1965; infl. de l'angl. responsible) Raisonnable, réfléchi, sérieux; qui mesure les conséquences de ses actes (par oppos. à irresponsable). Agir de façon responsable. Une attitude responsable. Il ne serait pas responsable de soutenir une telle position.

responsable adjectif (latin responsum, de respondere, répondre) Qui doit rendre compte devant une autorité de ses actes ou des actes de ceux dont il a la charge : Les parents sont responsables des dommages causés par leurs enfants mineurs. Qui est l'auteur ou le coupable de quelque chose, et doit en supporter les conséquences : Être responsable de la mauvaise gestion du service. Qui est à l'origine d'un mal : Ce virus est responsable de nombreux cas mortels. Qui a la charge d'une fonction : Il est responsable du ravitaillement. Qui est réfléchi, sérieux, qui prend en considération les conséquences de ses actes : Ce n'est pas une attitude responsable.responsable (citations) adjectif (latin responsum, de respondere, répondre) Claude Aveline Paris 1901-Paris 1992 Être libre, c'est […] la certitude intérieure que chaque homme est responsable de l'humanité, et non pas seulement devant elle. Avec toi-même, etc. Mercure de Franceresponsable (difficultés) adjectif (latin responsum, de respondere, répondre) Sens et emploi 1. Responsable de, au sens de « qui est à l'origine de, qui est cause de », est suivi d'un nom de sens négatif : on est responsable de quelque chose de plus ou moins regrettable. Recommandation Ne pas l'utiliser avec une valeur positive (être responsable du bonheur de quelqu'un). 2. Responsable, au sens de « réfléchi, qui pèse les conséquences de ses actes », est un calque de l'anglais responsible. Naguère critiqué, cet emploi est aujourd'hui admis dans le registre courant : se conduire en personne responsable, un homme responsable ; une attitude responsable. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer prudent, pondéré, raisonnable, réfléchi, sérieux. ● responsable (synonymes) adjectif (latin responsum, de respondere, répondre) Qui doit rendre compte devant une autorité de ses actes...
Synonymes :
Contraires :
Qui est l'auteur ou le coupable de quelque chose, et doit...
Synonymes :
responsable nom Personne qui a la charge d'une fonction, la capacité de prendre des décisions dans une organisation : Le responsable de la sécurité. Un responsable syndical. Personne, chose qui est à l'origine de quelque chose, en particulier de quelque chose de mauvais : Chercher les responsables d'un accident.responsable nom masculin Ce qui est à l'origine d'un mal : Le responsable, c'est l'alcool.responsable (synonymes) nom Personne qui a la charge d'une fonction, la capacité de...
Synonymes :

responsable
adj. et n.
d1./d Qui est tenu de répondre de ses actes ou, dans certains cas, de ceux d'autrui. être responsable devant la loi, devant sa conscience.
d2./d Qui est la cause de. La conduite en état d'ivresse est responsable de nombreux accidents.
d3./d Qui a le pouvoir de prendre des décisions dans un groupe organisé.
|| Subst. Demander à voir un responsable.
d4./d Qui est sérieux, qui réfléchit aux conséquences de ses actes. Faites-lui confiance, c'est un homme responsable.

⇒RESPONSABLE, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — [En parlant d'une pers.]
1. Qui doit rendre compte et répondre de ses actes ou de ceux des personnes dont elle a la garde ou la charge. Moralement responsable; tenir qqn pour responsable; considérer qqn comme responsable. Il s'agit ou d'innocenter entièrement les actes de l'homme, quels qu'ils soient, et de l'assimiler à un mécanisme; ou bien de le rendre, comme on dit, responsable, c'est-à-dire de lui conférer la dignité de cause première (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 56):
1. ...quelqu'un pose la question: qui a fait cela? Je me lève et je réponds: c'est moi. Réponse: responsabilité. Être responsable, c'est être prêt à répondre à une telle question. Mais je peux aller au-devant de la question et revendiquer cette responsabilité que l'autre pourrait ne pas remarquer ou contester.
RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 55.
Vieilli. Responsable à + compl. désignant la pers. ou l'autorité devant laquelle on est responsable. Tu as connu qu'ils sont lâches tous, et complices du Mal universel, et qu'ils en sont responsables; responsables des âmes qui se damnent à ces âmes elles-mêmes, et responsables à Dieu, car les âmes sont à lui (PÉGUY, J. d'Arc, 1913, p. 55).
Spécialement
DR. CIVIL. Qui doit réparer les dommages causés volontairement ou non. Civilement responsable; automobiliste, cycliste, piéton responsable; locataire, propriétaire responsable:
2. Quand cette faute n'est pas prouvée, quand elle n'existe pas, l'État n'est pas responsable. Il en est ainsi dans le cas fortuit ou de force majeure. Exemple: au cours d'un exercice d'éducation physique, un enfant fait une chute et se blesse (...). Le terrain de sport étant en parfait état, l'exercice demandé aux élèves conforme aux règlements (...), le tribunal estime qu'aucune faute n'est reprochable au maître, que la responsabilité de l'État, par conséquent, n'est pas en cause...
Encyclop. éduc., 1960, p. 289.
DR. CONSTIT. Qui doit rendre compte de sa politique. Les ministres sont nommés par le président du G.P.R.F. et responsables devant lui (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 287). C'est sur ces bases (...) qu'a été interdit en 1951 le « parti démocrate », qui (...) visait à abolir les principes fondamentaux de toute Constitution démocratique en enlevant au Parlement et au gouvernement responsable la conduite des affaires publiques (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 3, col. 5).
Ne pas être responsable de ses actes. Ne pas jouir de toutes ses facultés. (Ds Ac. 1935).
2. P. ext.
a) Responsable de. Chargé de. En tant que directeur responsable du rendement du personnel à l'échelon R, il vous faudra de l'autorité, de la compréhension et, j'y insiste, de la séduction (AYMÉ, Mouche, 1957, p. 21). Les chefs responsables soit d'un secteur des administrations publiques, soit de n'importe quelle branche de l'entreprise privée, s'étonnent et se plaignent unanimement que les jeunes gens sortant des universités ou des grandes écoles soient si mal et si peu préparés (ANTOINE, PASSERON, Réforme Univ., 1966, p. 112).
b) Réfléchi, sérieux, qui sait peser le pour et le contre. Anton. irresponsable. Agir, se comporter en personne responsable. Teint hâlé, l'air grave et prudent comme il sied à un homme accoutumé à se sentir responsable (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 304). Si, en Europe ou aux États-Unis, il se trouve des commentateurs ou des dirigeants responsables pour rêver d'un règlement général imposé, ils se font de dangereuses illusions (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 10, col. 3).
c) Coupable. Mais, si vous êtes ce monstre, vous n'en êtes pas responsable et vous êtes pardonné (MONTHERL., J. filles, 1936, p. 1048).
Rendre qqn responsable (de qqc.). J'aurais voulu être transportée dans ma patrie barbare, au milieu des sauvages qui l'habitent, moins à craindre pour moi que cette société cruelle qui me rendait responsable du mal qu'elle seule avait fait (DURAS, Ourika, 1824, p. 106).
d) Fam. Qui est l'auteur. Je ne peux en dire plus, sinon renvoyer ceux qui se sont indignés de l'écho du 17 janvier 1952, dont je ne suis pas responsable, à l'étude de Charles Autrand (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 3, col. 6).
B. — [En parlant d'une chose] Qui est cause de, qui est la raison de. L'alcool est responsable de nombreux accidents. Rien ne devait troubler l'air soigné de cette maison dans laquelle des habitudes semblaient responsables de tout (L. DE VILMORIN, Sainte, 1934, p. 148). Les muqueuses aériennes sont aisément franchies par les virus (...). Elles peuvent prêter asile au streptocoque (agent responsable de certaines angines, de la scarlatine, du rhumatisme articulaire aigu) (QUILLET Méd. 1965, p. 190).
II. — Subst. Personne ayant la charge d'une fonction de responsabilités au sein d'une administration, d'une entreprise, d'un mouvement, d'une organisation. Responsable politique, syndical. Célestine a enfin des personnes avec qui causer [à la cantine], car elle déteste les rats « cette vermine ». Les potins qu'elle détient (...) ce serait les défraîchir que d'en discuter avec d'autres qu'avec des syndiqués, du personnel administratif, en un mot, des « responsables » (MORAND, Rococo, 1933, p. 32). Le chef comptable est le responsable hiérarchique du service de la comptabilité (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 252).
P. ext. Personne qui doit assumer la responsabilité de quelque chose. La trahison de Rochard, dont il était le principal responsable lui causait un très vif dépit (AYMÉ, Uranus, 1948, p. 205). Les premiers responsables d'une telle situation, c'est vous, chers camarades (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 2, col. 2).
Fam. Auteur. Il est impossible de trouver une définition satisfaisante [du cubisme], et M. Picasso lui-même, qui demeure aux yeux du public le grand responsable de cette invention singulière, se chargerait de lui donner aussitôt le démenti (GILLET, Art fr., 1938, p. 167).
REM. 1. Responsabilisation, subst fém. Fait de rendre responsable en faisant participer aux décisions. Les économistes modernistes hongrois se sentent aujourd'hui le vent en poupe, (...), ils rêvent de décentralisation marquée des décisions; de responsabilisation des individus; d'une participation plus grande de tous à des choix qui ne dépendraient plus de quelques hommes au sommet (Le Nouvel Observateur, 7 oct. 1978, p. 73, col. 1). 2. Responsabiliser, verbe trans. a) Rendre responsable. (Ds ROBERT G. Mots et dict. t. 8 1973). Le vice capital de la patrie est d'être impuissante pour responsabiliser les ministres (CORMENIN, DS ROBERT G. Mots et dict. t. 8 1973). b) Donner conscience à autrui de sa responsabilité. Il faut responsabiliser les cadres (GIRAUD-PAMART Nouv. 1974).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1284 [copie du XIVe s.] subst. responsaule « homme ayant la charge à vie de payer à un seigneur la rente d'un fief ecclésiastique » (Coutumes Lille, éd. Roisin, p. 307) — 1484 responsable « id. », v. GDF.; b) 1304 responsable adj. « qui répond, qui est garant » (De Fermino S. Hillarii, Year books of the reign of Edward the first ds GDF.); 1440 responsable (Ass. en l'ostel de ville de Senlis ds Mém. Soc. Hist. de Paris, V, 290 ds GDF. Compl.). Dér. sav. du lat. responsum, supin de respondere « répondre » pour servir d'adj. à répondre. Fréq. abs. littér.: 1 421. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1 011, b) 754; XXe s.: a) 1 569, b) 3 833. Bbg. VERREAULT (Cl.). Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise. 3. Québec, 1979, p. 231, 235.

responsable [ʀɛspɔ̃sabl] adj.
ÉTYM. XIVe; responsaule, n. m., en 1284; responsable, adj., en 1304 (t. de dr.); « admissible en justice », 1309; dér. sav. du lat. responsus, p. p. de respondere « se porter garant ». → Répondre.
Qui doit accepter et subir les conséquences de ses actes, en répondre.
1 Dr. Qui doit (de par la loi) réparer les dommages qu'il a causés. Responsabilité (2.); → Architecte, cit. 5; avarie, cit. 5; fait, cit. 10, Code civil. || Être civilement, pénalement responsable (→ Crouler, cit. 8).Qui doit subir le châtiment prévu par la loi. || Les experts pensent que l'accusé n'est pas responsable.Éditeur, gérant responsable, qui doit répondre des délits de presse.
(XVIIIe). Qui doit rendre compte de sa politique. Responsabilité (1.). || Les ministres, responsables envers l'Empereur seul (→ Département, cit. 1).(Dans le gouvernement parlementaire. Responsabilité, 1.). || En monarchie parlementaire, le roi n'est pas responsable (→ Esprit, cit. 83, par jeu de mots avec le sens 2).
2 Qui doit, en vertu de la morale admise, rendre compte de ses actes ou de ceux d'autrui. Responsabilité (3.); comptable, garant.REM. Répondant, caution ont un sens plus étroit et plus juridique. — Être responsable de sa conduite devant qqn (→ Justiciable, cit. 2). || Être responsable de qqn, de sa vie, de sa santé, de sa conduite… || Dans ce groupe, chacun est responsable des actes de tous. Solidaire.(1669). Vx. || Être responsable à qqn de qqch, lui en devoir des comptes (→ ci-dessous, cit. 1, Molière).Rendre qqn responsable de qqch. (→ Gaspillage, cit. 2), le considérer comme responsable… Imputer (cit. 1). → aussi Bouc émissaire. — Par ext. Être l'auteur, la cause volontaire et consciente de qqch. (et par suite en porter la responsabilité morale). || L'homme est responsable de ce qu'il est (→ Existentialisme, cit. 2, Sartre), responsable de son destin (cit. 27). Engagé.
1 Et qui donne à sa fille un homme qu'elle hait
Est responsable au Ciel des fautes qu'elle fait.
Molière, Tartuffe, II, 2.
2 Chacun est responsable de tous. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous. Je comprends pour la première fois l'un des mystères de la religion dont est sortie la civilisation que je revendique comme mienne : Porter les péchés des hommes (…)
Saint-Exupéry, Pilote de guerre, XXIV.
3 Il faut, en effet, qu'il (l'écrivain) se pénètre de sa responsabilité. Il est responsable de tout : des guerres perdues ou gagnées, des révoltes et des répressions; il est complice des oppresseurs s'il n'est pas l'allié naturel des opprimés. Mais non point seulement parce qu'il est écrivain : parce qu'il est homme.
Sartre, Situations II, p. 51.
Fam. Auteur, coupable (fam.). || Les auteurs responsables de tableaux (→ Bitume, cit. 2).N. m. || Qui est le responsable de cet article, de cette plaisanterie ?
Spécialt. || Ne pas être responsable de ses actes, ne pas être responsable : ne pas jouir de toutes ses facultés (→ 1. Fou, cit. 28).
4 (…) George III, ayant perdu dans sa vieillesse l'esprit qu'il n'avait jamais eu dans sa jeunesse, n'est point responsable des calamités de son règne.
Hugo, l'Homme qui rit, I, III, IV.
3 Chargé de…, en tant que chef qui prend des décisions. || Le Premier ministre (cit. 8) est responsable de la défense nationale.N. (XXe; in Académie, 1935). || Un, une responsable : une personne qui décide, dans une organisation (par oppos. aux subalternes chargés d'appliquer les décisions). Chef, dirigeant (→ Dossier, cit. 5.). || Les responsables d'un parti (cet emploi est fréquent dans la langue administrative et journalistique : les responsables syndicaux, etc.).
5 — Un chef, dit M. Pascal, n'est ni aimé, ni détesté (…) Il est un chef, c'est-à-dire un responsable.
A. Maurois, B. Quesnay, XVI.
5.1 (…) le ruban de moire rouge sang portant en lettres d'or cette inscription « A notre responsable, les jeunesses communistes ».
Jean Genet, Pompes funèbres, in Œ. compl., t. III, p. 49.
4 (Appliqué à une chose). Cause, raison suffisante.REM. Cet emploi n'est acceptable que lorsqu'il s'agit d'une chose abstraite, que l'on juge (et que l'on accuse) sur le plan moral; il est abusif de parler des « forces responsables du tracé de la côte » (→ Littoral, cit.). — Rendre la propriété responsable des distinctions sociales (→ Égalitaire, cit. 1). || L'émiettement (cit.) d'énergies, dont la Révolution française est en partie responsable.
6 Qui dira de combien d'arrêts, de réticences et de détours est responsable la sympathie, la tendresse ?
Gide, Corydon, Préface.
5 (Après 1965; infl. de l'angl. responsible). Raisonnable, réfléchi, sérieux. || Agir de façon responsable. || « Les plus responsables des étudiants sont loin de sombrer dans l'aventure romantique » (le Nouvel Obs., 26 juin 1968).(Dans des tours impersonnels, surtout négatifs). || « (…) attiser les fanatismes, ce n'est guère responsable pour un chef d'État » (le Nouvel Obs., 20 janv. 1969).
CONTR. Irresponsable.
DÉR. Responsabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • responsable — adjetivo 1. (ser / estar) Que es consciente de sus obligaciones y pone cuidado y atención en sus actos o decisiones: Tu hijo es un niño responsable. Este último curso, Daniel está muy responsable. paternidad* responsable. Antónimo: irresponsable …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • responsable — Responsable. adj. de tout genre. L s se prononce. Qui doit respondre, & estre garand de quelque chose, de ce que fait quelqu un, Je ne suis pas responsable des fautes d autruy. il s en va sans payer, vous estes responsable. en certains cas un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • responsable — (Del lat. responsum, supino de respondĕre, responder). 1. adj. Obligado a responder de algo o por alguien. U. t. c. s.) 2. Dicho de una persona: Que pone cuidado y atención en lo que hace o decide. 3. com. Persona que tiene a su cargo la… …   Diccionario de la lengua española

  • responsable — civilmente …   Diccionario de Economía Alkona

  • responsable — civilmente …   Diccionario de Economía

  • RESPONSABLE — adj. des deux genres Qui doit répondre de ses propres actions ou de celles des autres, qui doit être garant de quelque chose. Les ministres sont responsables. Je vous rends responsable de ce qu’il fera. Vous êtes responsable du dépôt qu’on vous a …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • responsable — ► adjetivo/ sustantivo masculino femenino 1 Que tiene a su cargo a una persona o una cosa: ■ todos somos responsables de la limpieza; el profesor es el responsable de los alumnos. REG. PREPOSICIONAL + de SINÓNIMO encargado 2 Culpable de una cosa …   Enciclopedia Universal

  • RESPONSABLE — adj. des deux genres Qui doit répondre de ses propres actions ou de celles des autres, qui doit être garant de quelque chose. Dans l administration du royaume, tout fonctionnaire est responsable. Les ministres sont responsables. Je vous rends… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • responsable — (rè spon sa bl ) adj. Qui répond, qui est garant de quelque chose ou de quelqu un. Être responsable envers quelqu un. •   Tout notre corps [des jésuites] est responsable des livres de chacun de nos pères ; cela est particulier à notre compagnie,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Responsable —          BAUDELAIRE (Charles)     Bio express : Écrivain français (1821 1867)     «C est toujours le gouvernement précédent qui est responsable des mœurs du suivant, autant qu un gouvernement puisse être responsable de quoi que ce soit.»… …   Dictionnaire des citations politiques